Blog Introduction au droit  QCM, Quiz Institutions Juridictionnelles (L1 Droit)

QCM institutions juridictionnelles aideauxtd.com

QCM, Quiz Institutions Juridictionnelles (L1 Droit)

Par R. BRIGUET-LAMARRE. Enseignant, diplômé de l'école de formation du barreau de Paris (CAPA), Master 2 DPRT (Paris II)

• Publication : 23 février 2023

• Mise à jour : 4 novembre 2023

Vous trouverez ci-dessous un QCM (Quiz) dans la matière « Institutions juridictionnelles » (également appelée « Institutions judiciaires et administratives »). Ce QCM a été conçu par un chargé d’enseignement (avocat de formation) et concerne le programme de la matière « Institutions juridictionnelles », enseignée notamment en première année de droit. Cette matière est enseignée dans de nombreuses autres filières (ressources humaines, DCG…). 

Ce QCM est composé de 35 questions. Vous trouverez à la fin du QCM une page contenant les réponses et expliquant les erreurs éventuelles avec votre score total.  

Attention, plusieurs réponses sont possibles. Bon Quiz ! 

I. QCM Institutions juridictionnelles  (questions)

Question n°1 –  Les tribunaux de grande instance ont remplacé récemment les tribunaux judiciaires 

  • 1. Vrai
  • 2. Faux

Question n°2 – Constituent des juridictions spécialisées :

  • 1. Les tribunaux de commerce 
  • 2. Les conseils de prud’hommes
  • 3. Les tribunaux judiciaires 

Question n°3 –Il existe autant de cours de cassation que de régions en France : 

  • 1. Vrai
  • 2. Faux

Question n°4 –  La compétence “d’attribution” désigne : 

  • 1. La compétence en raison de la matière 
  • 2. La compétence en raison de la personne ou du lieu 

Question n°5 – Une partie peut toujours interjeter appel d’une décision rendue par une juridiction de première instance : 

  • 1. Vrai
  • 2. Faux

Question n°6 –  La Cour de cassation est la juridiction suprême :

  • 1. De l’ordre judiciaire 
  • 2. De l’ordre administratif 
  • 3. Des deux ordres  

Question n°7 –  La Cour de cassation compte :

  • 1. Cinq chambres ordinaires 
  • 2. Six chambres ordinaires 
  • 3. Sept chambres ordinaires 

Question n°8 – Le procès comprend :

  • 1. Trois stades 
  • 2. Trois degrés 

Question n°9 – On distingue traditionnellement :

  • 1. Trois catégories de contentieux administratifs 
  • 2. Quatre catégories de contentieux administratifs
  • 3. Cinq catégories de contentieux administratifs. 

Question n°10 – Les tribunaux administratifs disposent d’une compétence de principe en matière administrative :  

  • 1. Vrai
  • 2. Faux

Question n°11 – La séparation des autorités judiciaires et administratives avait pour but initial d’éviter que les juges ne puissent perturber l’activité de l’État : 

  • 1. Vrai
  • 2. Faux

Question n°12 – Le Conseil d’État est devenu une véritable juridiction administrative autonome à compter de : 

  • 1. La loi du 28 pluviôse de l’an VIII - 1800 
  • 2. La loi du 24 mai 1872 

Question n°13 –  Le Conseil d’État s’autoproclame juridiction administrative de droit commun dans l’arrêt de principe :

  • 1. « Cadot » (1889) 
  • 2. « Blanco » (1873) 
  • 3. « Sarran » (1998) 

Question n°14 – Le tribunal des affaires de sécurité sociale a remplacé le tribunal de grande instance : 

  • 1. Vrai
  • 2. Faux

Question n°15 – Les juridictions pénales connaissent des : 

  • 1. Crimes
  • 2. Délits
  • 3. Contraventions

Question n°16 - Les tribunaux correctionnels sont compétents pour connaître des crimes : 
  • 1. Vrai
  • 2. Faux

Question n°17 -  Les avoués près les cours d’appel ont pour rôle de représenter leurs clients devant les cours d’appel : 
  • 1. Vrai
  • 2. Faux

Question n°18 - Un jugement rendu sur le siège est un jugement : 
  • 1. Rendu immédiatement 
  • 2. Rendu après délibéré 

Question n°19 - Techniquement, le terme « d’arrêt » sert à désigner une décision rendue par une juridiction ayant le nom de “cour” : 
  • 1. Vrai
  • 2. Faux

Question n°20 - Les juridictions pénales sont :
  • 1. Des juridictions de l’ordre administratif 
  • 2. Des juridictions de l’ordre judiciaire 
     

II. Correction du QCM Institutions juridictionnelles (réponses expliquées)

Question n°1 – Les tribunaux de grande instance ont remplacé récemment les tribunaux judiciaires :  

  • 1. Vrai
  • 2. Faux (bonne réponse)

Explications : La loi de programmation et de réforme pour la Justice a fusionné les tribunaux d’instance (TI) et de grande instance (TGI) au 1er janvier 2020 pour former le tribunal judiciaire.  

Question n°2 – Constituent des juridictions spécialisées :

  • 1. Les tribunaux de commerce (bonne réponse)
  • 2. Les conseils de prud’hommes (bonne réponse)
  • 3. Les tribunaux judiciaires 

Explications : Le tribunal judiciaire (création de la loi du 23 mars 2019) est issu de la fusion du tribunal d'instance (TI) et du tribunal de grande instance (TGI). C’est une juridiction de droit commun. Il est compétent pour tous les litiges qui n'ont pas été confiés à un autre tribunal (exemples : tribunal de commerce) quelle que soit la valeur du litige.  

Question n°3 – Il existe autant de cours de cassation que de régions en France : 

  • 1. Vrai
  • 2. Faux (bonne réponse)

Explications : Il n’y a qu’une seule Cour de cassation « pour toute la République » qui est située au 5 Quai de l’Horloge à Paris (75001). 

Question n°4 – La compétence “d’attribution” désigne : 

  • 1. La compétence en raison de la matière (bonne réponse)
  • 2. La compétence en raison de la personne ou du lieu 

Explications : La compétence en raison de la matière (compétence d’attribution). Elle dépend du type d'affaire à juger (civile, commerciale, pénale...) et des sommes en jeu (« taux de compétence »). 

Question n°5 – Une partie peut toujours interjeter appel d’une décision rendue par une juridiction de première instance :

  • 1. Vrai 
  • 2. Faux (bonne réponse)

Explications : Une partie ne peut pas toujours interjeter appel d’une décision rendue par une juridiction de première instance. En effet, parfois certaines décisions sont rendues en “premier et dernier ressort” de sorte que la voie de l’appel n’est pas possible.  

Question n°6 – La Cour de cassation est la juridiction suprême :

  • 1. De l’ordre judiciaire (bonne réponse)
  • 2. De l’ordre administratif 
  • 3. Des deux ordres  

Explications : La Cour de cassation est la juridiction suprême de l’ordre judiciaire. Le Conseil d’État est la juridiction suprême de l’ordre administratif.  

Question n°7 – La Cour de cassation compte :

  • 1. Cinq chambres ordinaires
  • 2. Six chambres ordinaires (bonne réponse)
  • 3. Sept chambres ordinaires

Explications :  La Cour de cassation compte six chambres ordinaires qui se répartissent entre elles les pourvois en fonction de la nature juridique des litiges à trancher (trois chambres civiles, la chambre sociale, la chambre criminelle, et la chambre commerciale).

Question n°8 –Le procès comprend :

  • 1. Trois stades (bonne réponse)
  • 2. Trois degrés

Explications : Le procès comprend trois "stades", à savoir deux degrés (juridiction de première instance et cour d’appel) ainsi qu’un troisième stade avec une juridiction qui possède un rôle spécifique : la Cour de cassation (dans l’ordre judiciaire) ou le Conseil d’État (dans l’ordre administratif). 

Question n°9 – On distingue traditionnellement :

  • 1. Trois catégories de contentieux administratifs
  • 2. Quatre catégories de contentieux administratifs (bonne réponse)
  • 3. Cinq catégories de contentieux administratifs

Explications :

On distingue quatre catégories de contentieux administratif : 

• Le contentieux de pleine juridiction ;  

• Le contentieux de l’annulation ; 

• Le contentieux de l’interprétation ; 

• Le contentieux de la répression. 

Question n°10 – Les tribunaux administratif disposent d’une compétence de principe en matière administrative :  

  • 1. Vrai (bonne réponse)
  • 2. Faux

Explications :  Les tribunaux administratifs disposent d’une compétence de principe en matière administrative. Ils ne sont donc pas compétents si un texte attribue la compétence exclusive à une juridiction spécialisée, comme la Cour des comptes compétente en matière de légalité des comptes publics. 

Question n°11 – La séparation des autorités judiciaires et administratives avait pour but initial d’éviter que les juges ne puissent perturber l’activité de l’État : 

  • 1. Vrai (bonne réponse)
  • 2. Faux

Explications :« Juger l’administration, c’est administrer ». L’idée est d’interdire aux juges (les « autorité judiciaire ») de venir perturber l’activité de l’État (les « autorités administratives ») en jugeant les litiges impliquant l’administration. Les juridictions judiciaires ont donc interdiction de connaître de l’action administrative. 

Question n°12 – Le Conseil d’État est devenue une véritable juridiction administrative autonome à compter de : 

  • 1. La loi du 28 pluviose de l’an VIII - 1800 
  • 2. La loi du 24 mai 1872 (bonne réponse)

Explications : La fonction juridictionnelle qui n’était que secondaire va être consacrée par la loi du 24 mai 1872 qui confie au Conseil d’État la fonction de statuer souverainement sur les recours et en fait une véritable juridiction administrative autonome, distincte de l’administration.   

Question n°13 – Seuls des particuliers peuvent conclure des clauses compromissoires : :

  • 1. Vrai
  • 2. Faux (bonne réponse)

Explications : Les clauses compromissoires par lesquelles les parties décident par avance de soumettre leurs litiges à un arbitre ne sont valables qu’en droit commercial (les particuliers ne peuvent les conclure).   

Question n°14 –Le tribunal des affaires de sécurité sociale a remplacé le tribunal de grande instance : 

  • 1. Vrai 
  • 2. Faux (bonne réponse)

Explications : Le tribunal des affaires de sécurité sociale (tass) était une juridiction judiciaire compétente pour connaître des litiges entre les entreprises ou les ayants droit et les divers organes composant la Sécurité sociale (URSSAF, CRAM, CPAM, etc.). Cette juridiction a été supprimée par la loi n° 2016-1547 du 18 novembre 2016 qui a modifié l’organisation judiciaire et prévu le transfert au 1er janvier 2019 de l’ensemble du contentieux général de la Sécurité sociale au tribunal de Grande Instance. Depuis le 1er janvier 2020, le tribunal d’instance et le tribunal de grande instance ont fusionné en un tribunal judiciaire. 

Question n°15 –  Les juridictions pénales connaissent des :

  • 1. Crimes (bonne réponse)
  • 2. Délits  (bonne réponse)
  • 3. Contraventions (bonne réponse)

Explications : Les juridictions pénales jugent des infractions au Code pénal. On distingue trois types d'infraction selon la gravité du comportement : 

• Les contraventions .

• Les délits ; 

• Le crime. 

Question n°16 - Les tribunaux correctionnels sont compétents pour connaître des crimes : 
  • 1. Vrai
  • 2. Faux (bonne réponse)

Explications : Les contraventions relèvent du tribunal de police. Les délits relèvent du tribunal correctionnel. Le crime relève de la cour d'assises. 

Question n°17 -  Les avoués près les cours d’appel ont pour rôle de représenter leurs clients devant les cours d’appel : 
  • 1. Vrai
  • 2. Faux (bonne réponse)

Explications : Ils ont été supprimés par la loi du 25 janvier 2011 au 1er janvier 2012. La postulation devant les cours d’appel est désormais assurée par les avocats des barreaux compris dans le ressort de cette cour.

Question n°18 - Un jugement rendu sur le siège est un jugement : 
  • 1. Rendu immédiatement (bonne réponse)
  • 2. Rendu après délibéré 

Explications : Un jugement rendu sur le siège est un jugement rendu immédiatement (fréquent en matière pénale). Un jugement rendu après délibéré est rendu plusieurs mois après.  

Question n°19 - Techniquement, le terme « d’arrêt » sert à désigner une décision rendue par une juridiction ayant le nom de “cour” : 
  • 1. Vrai (bonne réponse)
  • 2. Faux

Explications  : Le terme « d’arrêt » sert à désigner une décision rendue par une juridiction ayant le nom de cour (exemple : la Cour de cassation ou une cour d’appel). Toutefois, en pratique, on utilise le terme de jugement pour décision toute décision de justice.  

Question n°20 - Les juridictions pénales sont :
  • 1. Des juridictions de l’ordre administratif 
  • 2. Des juridictions de l’ordre judiciaire (bonne réponse)

Explications : Les juridictions de l’ordre judiciaire sont composées des juridictions civiles et des juridictions pénales. 

III. Bonus : Testez vos connaissances avec un QCM supplémentaire de Institutions Juridictionnelles

Rejoins notre plateforme pour obtenir le cours d'introduction au droit complet.

Cours vidéos, fiches de révision, annales corrigées, QCM... Pour étudiants en droit (L1, L2, L3 et capacité en droit).

Autres articles dans la catégorie Introduction au droit

Ajoutez un commentaire

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Ce texte est protégé par le droit d'auteur :)

>