Blog Les études de droit  Rattrapages en Fac de droit : Le guide en 7 étapes pour réussir

Réussir ses rattrapages en droit

Rattrapages en Fac de droit : Le guide en 7 étapes pour réussir

Par R. BRIGUET-LAMARRE. Enseignant, diplômé de l'école de formation du barreau de Paris (CAPA), Master 2 DPRT (Paris II)

• Publication : 12 juin 2021

• Mise à jour : 3 juin 2024

Vous venez d’apprendre avec tristesse (et énervement) que vous êtes bon pour passer par la case « rattrapages » ? Vous êtes peut-être déçu, abasourdi ou énervé par vos résultats et ce n’est sûrement pas la fin de semestre que vous aviez imaginé. D’autant plus, si vous pensiez que les partiels s’étaient bien passés…

Mais rassurez-vous, que vous soyez en première année, en deuxième année, en troisième année ou même en master, de nombreux étudiants en droit sont dans cette situation chaque année et, parmi eux, nombreux sont ceux qui réussissent à valider leur année !

Dans cet article, je vais vous donner une méthode simple et efficace en 7 étapes pour réussir vos rattrapages en fac de droit. Vous saurez donc exactement comment vous y prendre pour réussir vos partiels de rattrapages (même si vous avez plusieurs matières à repasser).

Et, en bonus, je vous donnerai à la fin de l’article 3 conseils pour réussir cette session de la seconde chance.

C’est parti !

Que sont les « rattrapages » en droit ?

À la fac de droit, les examens de licence se déroulent généralement en deux sessions distinctes.

Une première session de partiels, qui portent sur la totalité des matières, se déroule traditionnellement entre décembre / janvier pour les enseignements qui concernent le premier semestre, puis vers avril / mai pour les enseignements du second semestre.

L’idéal est évidemment de réussir à valider les examens de cette première session à la fois au premier semestre et au second semestre.

Une deuxième session, dénommée « rattrapage » est organisée pour les étudiants qui n’ont pas validé certaines unités d’enseignement à la première session.

Les rattrapages constituent donc un genre de « seconde chance » pour les étudiants qui n’ont pas réussi à valider certaines unités d’enseignement, c’est-à-dire à obtenir une note égale ou supérieure à la moyenne.

Si l’étudiant réussi cette seconde session, il pourra intégrer l’année supérieure (et évite donc un redoublement).

*Les dates varient selon les universités.

Est-ce grave d’être à la session de rattrapage ?

Beaucoup d’étudiants me demandent si le fait d’être inscrit à cette seconde session de rattrapage est problématique pour la sélection en Master.

Ma réponse est la suivante : NON !

Lors de mes études de droit, je suis passé deux fois aux rattrapages et j’ai pourtant réussi à intégrer le master le plus sélectif de France en droit social.

Sachez qu’il vaut bien mieux réussir à valider son année en passant aux rattrapages que redoubler son année. Un redoublement peut s’avérer plus problématique pour un dossier qu’une session de rattrapages (et encore… le redoublement n’est pas nécessairement problématique).

En revanche, il est certain qu’il vaut mieux éviter de passer par la « case rattrapage » en troisième année de licence juste avant la sélection en Master, afin de présenter le meilleur dossier possible.

Étape 1 : Se renseigner sur les modalités des rattrapages

Il est impossible de réaliser une présentation complète des modalités de la session de rattrapages, car chaque université peut avoir ses modalités propres.

Renseignez donc vous bien sur les modalités de VOTRE université.

Prenons l’exemple de l’université Panthéon-Assas Paris II pour l’année 2023/2024.

Dans l’université Panthéon-Assas Paris II (pour la session 2023/2024)

Quelles sont les dates de la session de rattrapage ? 

Les épreuves se déroulent du 17 juin au 28 juin 2024 et les résultats sont publiés le lundi 15 juillet 2024.

Dans l’université de Nice Côte D’Azur, les épreuves se déroulent du 18 juin au 5 juillet 2024.

Les épreuves sont-elles les mêmes lors de la seconde session ? 

Le format (écrit-écrit, oral-oral) et la durée des épreuves sont identiques à ceux de la session principale, mais la nature du sujet peut différer. Par exemple, le professeur peut choisir d’interroger les étudiants sur un cas pratique lors de la première session, et décider de les interroger sur une dissertation lors de la session de rattrapage.

Chaque épreuve écrite peut ne compter qu’un seul sujet.

Inscription

Aucune inscription à la session de rattrapage n’est nécessaire. Tous les étudiants sont automatiquement inscrits aux matières non validées, dans des unités d’enseignements non acquis, lors de la première session.

Étape 2 : Rester motivé et trouver une motivation

Parlons franchement.

Etes-vous vraiment prêt à prendre du temps sur tes précieuses vacances pour travailler et réussir vos rattrapages ?…

Cette question n’est pas anodine, car sans motivation il y a peu de chances que tu puisses réussir la session de rattrapage.

Comme dans le sport, si tu n’as aucune envie de courir, ne te lance pas dans un marathon.

Évidemment, ne pas valider son année peut faire naître un sentiment de découragement et provoquer une remise en question, surtout lorsqu’on pensait avoir suffisamment révisé.

Rassurez-vous, ce sentiment est normal ! Passer par la « deuxième session » n’empêche pas ni de valider son année ni de faire de belles études et par la suite une belle carrière de juriste !

La bonne nouvelle, c'est qu’il existe un moyen simple de se motiver : trouve ou une plusieurs raisons valables qui vous permettront de réviser sérieusement !

Première idée de motivation : ton objectif long terme

Vous devez tout simplement vous rappeler (ou découvrir) votre objectif à long terme.

Cet objectif est la réponse à la question : pourquoi faites-vous des études de droit et quel est votre projet professionnel ?

Des objectifs clairs vous aident à visualiser ce que vous souhaitez et vous stimulent en vous donnant envie de l’obtenir.

La fixation, la clarification ou la découverte de cet objectif est le moyen le plus efficace de vous motiver à travailler.

Il peut s’agir d’exercer un métier qui rapporte de l’argent, de devenir le nouveau ténor du barreau, de faire de la politique, d’accomplir quelque chose qui vous rend fier…

Bref, clarifiez vos objectifs et faites de cet objectif une priorité dans votre vie.

N’oubliez pas que le but de la session de rattrapage est justement de permettre aux étudiants motivés de rester dans la course.

Deuxième idée de motivation : éviter le redoublement

Franchement, est-ce que ça ne vaut pas le coup de travailler un peu l’été pour éviter de refaire une année universitaire ? …

À mon sens, éviter le redoublement devrait vous motiver.

Concrètement, il s’agit de travailler un mois de plus, pour gagner une année entière.

Croyez--moi, je parle en connaissance de cause, car j’ai redoublé ma première année de droit : ça vaut le coup !

Troisième idée de motivation : valider une partie des matières

Lorsque l’étudiant a raté l’ensemble de ses matières lors de la première session, il va s’avérer délicat de valider toutes les matières lors de la seconde session de rattrapage…

Mais les rattrapages conservent un intérêt certain : vous pouvez toujours valider certaines matières lors de cette session, ce qui vous évitera d’avoir à les repasser l’année suivante, même en cas de redoublement.

C’est ce qu’on appelle la capitalisation : il s'agit, en cas de redoublement, de la conservation d'une année sur l'autre des éléments acquis.

Voici ce que prévoit par exemple l’université de Nice Côte-D’azur : « Chaque ECUE est capitalisable dès lors que leur moyenne respective est égale ou supérieure à 10/20.

Chaque UE est définitivement acquise et capitalisable dès lors que leur moyenne respective est égale ou supérieure à 10/20 ».

Pour le dire plus simplement, si vous obtenez une note supérieure à 10 dans une matière, cette note peut vous éviter d’avoir à repasser cette matière l’année suivante. Vous aurez donc une année avec un rythme de travail beaucoup plus « doux ».

Quatrième idée de motivation : progresser

De manière générale, si vou comptez poursuivre des études de droit, les rattrapages constituent une occasion parfaite pour progresser.

Dites-vous que chaque entrainement vous sera utile pour l’année suivante.

Par exemple, si vous vous entraînez à réaliser un commentaire d’arrêt lors de la session de rattrapage en première année de droit, vous aurez beaucoup plus de facilités à réaliser cet exercice en deuxième et en troisième année de droit.

Profitez donc de cette occasion pour améliorer votre méthodologie juridique et vos connaissances !

Maintenant que j’ai avec moi les étudiants motivés, nous avons fait le plus dur, nous pouvons passer à l’étape n°2 !

Étape 3 : Faire le bilan de ses forces et – surtout – de ses faiblesses

Si vous n’avez pas validé votre semestre, c’est qu’il y a un problème quelque part.

Pourquoi n’avez-vous pas réussi à valider vos partiels ?

  • Est-ce un manque de travail et de régularité ?
  • Est-ce un problème de méthodologie juridique ?
  • Est-ce parce que vous avez fait des impasses sur certaines matières ?
  • Est-ce en raison de révisions insuffisantes ?
  • Est-ce en raison de problèmes d’orthographe ou de syntaxe ?
  • Les mauvais résultats concernent le premier semestre ou le deuxième semestre ?

Le but, en identifiant vos faiblesses posément, est de trouver des solutions pour y remédier.

Comme me répétait ma mère quand j’étais enfant : tous les problèmes ont une solution !

Mais attention, chaque étudiant est différent et tous ne doivent pas travailler les mêmes aspects.

Par exemple, un étudiant qui a beaucoup révisé et connaissait son cours, mais peine à dépasser la moyenne doit impérativement travailler sa méthodologie juridique. À l’inverse, pour l’étudiant qui obtient de très bonnes notes uniquement dans les matières qu’il a révisées, le problème vient vraisemblablement d’un problème d’organisation ou d’un manque de volonté. Il lui faudra donc trouver des méthodes d’organisation ou de motivation pour ne faire aucune impasse.

Tableau récapitulatif des problèmes courants à corriger pour les rattrapages

Problèmes

Solutions

1 – Le manque de travail

Rappelle-toi tes motivations et organise-toi sérieusement. Le manque de travail vient souvent de l’absence d’objectif et d’organisation.

2 – Les impasses

Si tu as déjà raté des partiels à cause d’une impasse, ne commets plus cette erreur. Tu peux privilégier certains thèmes du cours, mais tu ne peux pas faire de réelles impasses : c’est trop risqué !

3 – Les problèmes sur la forme

Reprends toutes tes anciennes copies et vérifie les fautes d’orthographe et de syntaxe qui tu fais fréquemment. Force-toi à les corriger lors de tes entrainements.

4 – La méthodologie juridique

Entraine-toi au minimum deux fois dans les conditions réelles de l’examen : même temps, même copie, même documents autorisés… Obtiens une correction par un professeur particulier (ou rejoins la formule réussite de l’Académie).

5 – Baisse de motivation au second semestre

Si tu as eu une baisse de motivation au second semestre (ça peut arriver), rappelle-toi pourquoi tu fais des études de droit et trouve les raisons pour lesquelles tu souhaites réussir.

6 – Manque de chances ?

Tu as pu manquer de chances sur certaines épreuves. Mais ce n’est jamais le manque de chances qui permet d’expliquer l’échec à 100%. Tu dois trouver ce qui ne va pas et chercher à t’améliorer.

7 – Problème d’organisation

Suis les conseils du présent guide pour t’organiser (notamment avec un planning de révision). Ne sois pas flemmard : une bonne organisation, c'est 50% de la réussite !

8 – Mauvaise gestion du stress

Si tu as un tempérament à être particulièrement stressé, essaie de mieux dormir (le manque de sommeil peut générer du stress), de bien manger et de faire de la visualisation positive (imagine-toi tous les jours que tu réussis tes partiels avec succès). Retire toutes tes mauvaises pensées !

Étape 4 : Constater l’ampleur des dégâts (nombre de matières à repasser) pour vous organiser

Les amis… Avant même d’établir votre programme de révision, vous devez constater l’ampleur des dégâts !

En fac de droit, toutes les universités proposent des rattrapages mais les règles de « validation » des matières varient selon les différentes facs de droit.

Combien de matières avez-vous à repasser ? Avez-vous des matières fondamentales (majeures) ou des matières complémentaires (mineures) ? Comment se passent les rattrapages dans votre fac de droit ? Est-ce que les matières sont orales ou écrites ? Quelle est la forme de l’examen ?

Identifier tous ces points vous permettra d’y voir plus clair, d’estimer la charge de travail et d’organiser vos révisions en conséquence.  

Par exemple, pour la forme de l’examen, si votre partiel dans telle matière de droit civil était un cas pratique mais qu’au rattrapage l’exercice du commentaire d’arrêt est systématiquement donné, l’entrainement au commentaire d’arrêt doit être prioritaire. De même, on ne se prépare pas de la même manière pour des examens oraux ou écrits. Intéressez-vous donc aux modalités de contrôle des connaissances.

Étape 5 : Faire son calendrier de révision

Nous avançons tranquillement vers votre rédemption juridique !

Procurez-vous maintenant un ou des calendriers soit sous forme papier (ce que je conseille) soit au format Excel par exemple.

« Pourquoi ?… » se demandent les plus curieux d’entre vous.

Vous devez visualiser le chemin et les différentes étapes qui vous conduiront au point d’arrivée final, c’est-à-dire à la validation de votre année.

En d’autres termes, la tenue d’un calendrier permet aux étudiants d’avoir une vision d’ensemble de la gestion de leur temps pour ne pas être dépassés.

Vous devez remplir cet emploi du temps de plusieurs activités :

  • Le type de matière à apprendre
  • Les phases de révision ;
  • Les phases d’entrainement dans les conditions réelles de l’examen. Pour les matières fondamentales, l’idéal est de réaliser au moins deux entrainements dans les conditions réelles de l’examen et d’obtenir une correction pour comprendre vos erreurs.

Vous devez respecter deux règles importantes.

D’abord, ce planning doit être affiché à un endroit visible lorsque vous travaillez.

Ensuite, ne surestimez pas votre capacité à travailler ! Vous aurez nécessairement des évènements imprévus et des envies de repos pendant les vacances, le but n’est pas de travailler comme un fou furieux, mais simplement d’en faire un petit peu chaque jour. 

"Rien ne sert de courir, il faut partir à point" comme disait l’autre dans sa fable ! En d’autres termes, soyez régulier.

Que faire si tu vous avez trop de matières à repasser et pas assez de temps ? 

Essayez de viser les matières les plus importantes pour valider au moins certains blocs ou hiérarchise / priorisez vos révisions en fonction des sujets qui ont le plus de chances de tomber lors de la session de rattrapage.

Votre planning de révision doit refléter ces choix.

Exemple de planning de révision hebdomadaire spécial rattrapages 

Comme vous, Camille est passée par la case "rattrapages".

Avec seulement une semaine devant elle et trois matières à maîtriser – droit constitutionnel, droit de la famille, et droit des personnes – elle a su mettre en place une stratégie gagnante en révisant 7h par jour pendant 1 semaine.

Voici le planning de révision de Camille : 

Jour / Bloc

Matin (08:00 - 11:45)

Après-midi (13:00 - 16:45)

Soirée (18:00 - 21:45)

Lundi

Vidéos Droit constitutionnel + Fiches

Vidéos Droit de la famille + Fiches

Vidéos Droit des personnes + Fiches

Mardi

Révision Droit constitutionnel avec QCM/Flashcards

Révision Droit de la famille avec QCM/Flashcards

Révision Droit des personnes avec QCM/Flashcards

Mercredi

Annales corrigées Droit constitutionnel

Annales corrigées Droit de la famille

Annales corrigées Droit des personnes

Jeudi

Vidéos Droit constitutionnel + Fiches

Vidéos Droit de la famille + Fiches

Vidéos Droit des personnes + Fiches

Vendredi

Révision Droit constitutionnel avec QCM/Flashcards

Révision Droit de la famille avec QCM/Flashcards

Révision Droit des personnes avec QCM/Flashcards

Samedi

Annales corrigées Droit constitutionnel

Annales corrigées Droit de la famille

Annales corrigées Droit des personnes

Dimanche

Révisions libres/Approfondissement méthodologie ou détente

Révisions libres/Approfondissement méthodologie ou détente

Révisions libres/Approfondissement méthodologie ou détente

Détails du planning de révision (7h par jour)

  • Matin : 3 sessions de 45 minutes chacune de 8:00 à 11:45, avec des pauses de 15 minutes entre chaque session.
  • Après-midi : 3 sessions de 45 minutes chacune de 13:00 à 16:45, avec des pauses de 15 minutes entre chaque session.
  • Soirée : 3 sessions de 45 minutes chacune de 18:00 à 21:45, avec des pauses de 15 minutes entre chaque session.

Camille a révisé avec les cours de l'Académie.  

Objectifs par jour 

  • Lundi et jeudi : Consacré à l'apprentissage et à la compréhension des concepts via des vidéos et des fiches. Cela permet de (re)voir le contenu de manière structurée et visuelle.
  • Mardi et vendredi : Dédié à la révision active pour tester la compréhension et renforcer la mémoire à long terme via des QCM et des flashcards. Ces jours sont essentiels pour évaluer les connaissances acquises et identifier les zones qui nécessitent une attention supplémentaire.
  • Mercredi et samedi : Focalisé sur l'application pratique des connaissances à travers des annales corrigées. Cela permet de pratiquer les types de questions que vous pouvez rencontrer lors des examens.
  • Dimanche : Journée plus légère consacrée aux révisions libres, à l'approfondissement des sujets complexes, ou à la méthodologie. Vous pouvez aussi consacrer cette journée à des moments de détente, ce qui est crucial pour la gestion du stress et la consolidation de la mémoire.

Vous pouvez bien entendu "alléger" ce planning si vous avez plus de temps avant vos rattrapages ou si vous avez moins de matières à rattraper.

Camille a réussi a valider toutes ses matières et a même repris confiance en ses capacités !

Étape 6 : Choisir son support de révision

D’après mon expérience d’ancien étudiant et de chargé d’enseignement, vous avez trois possibilités d’apprendre vos cours.

La première possibilité est de réviser sans faire de fiches directement sur vos cours magistraux ou sur vos manuels de plusieurs centaines de pages. Le but est d’utiliser sa mémoire en lisant leur cours plusieurs fois à échéances régulières.

Je déconseille cette méthode aux étudiants qui ne sont pas réguliers ou qui n’ont pas une excellente mémoire.

La deuxième possibilité est de ficher vous-mêmes vos cours, ce qui vous permet, dans une certaine mesure, de mieux comprendre la matière. Toutefois, à supposer qu’ils aient le temps de tout ficher, les étudiants commettent trop souvent l’erreur de mal ficher leurs cours (éléments importants non retranscrits, fiches trop courtes ou trop longues…).

Enfin, la troisième possibilité, que je conseille, est de vous procurer des fiches de révisions fiables que vous complétez le cas échéant par certains éléments de votre cours magistral.

L’avantage de cette technique pour les étudiants ayant tendance à apprendre lentement est que vous gagnez un temps considérable. Vous pouvez utiliser ce temps gagné pour apprendre le cours et faire des entrainements en vue des partiels de rattrapage.

Mais attention, ces fiches doivent remplir plusieurs critères :

  • Elles doivent être concises ;
  • Elles doivent être claires et lisibles pour faciliter la mémorisation ;
  • Elles doivent mettre l’accent sur les thèmes importants et ne surtout pas détailler les thèmes moins importants ;
  • Elles doivent être fiables. Vous devez impérativement vous renseigner sur l’auteur des Fiches et sur ses diplômes : est-il avocat, maître de conférences, professeur ?

Vous pouvez retrouver mes fiches de révision en cliquant ici (le sommaire de chaque matière et un extrait des fiches sont disponibles sur chaque page de présentation).

Étape 7 : Se mettre au travail !

Et maintenant au boulot !

Ne remettez pas à plus tard ce que vous pouvez faire dès maintenant ! Dès la fin de cet article, commencez à accomplir chaque étape.

Conseils pour réussir et erreurs à ne pas commettre

5 conseils pour réussir la session de rattrapages

Pour finir, j’aimerais vous donner les conseils suivants :

1. Reposez-vous avant de commencer (à la fin de vos partiels)

Je vous conseille de ne pas commencer à réviser directement après la fin de vos partiels du second semestre.

Prenez un petit temps pour vous reposer. Ce temps de repos vous évitera de craquer en cours de révision !

2. Organisez-vous sérieusement

Je vous assure que les problèmes d’organisation constituent LA cause la plus fréquente des mauvais résultats. Vous devez désormais être organisé comme un militaire.

Vous avez dans ce guide les étapes pour vous organiser : suivez-les à la lettre !

3. Ne sous-estimez pas l’importance de la motivation et de la visualisation positive

Visualisation rattrapages succès droit

Pourquoi croyez-vous que tous les grands sportifs (Conor MC GREGOR, Mohamed ALI…) et les grands entrepreneurs à succès (Elon MUSK, Jeff BEZOS…) pratiquent autant la visualisation ?

J’ai réussi l’examen du CRFPA en me répétant tous les matins et tous les soirs que j’étais convaincu que j’allais réussir, en visualisant et en ressentant ma réussite.

Faites la même chose, visualisez votre admission !

4. Soyez régulier

Toutes les personnes qui accomplissent leurs objectifs ont en commun une qualité : la régularité. Vous devez faire de votre objectif une priorité.

La régularité est le chemin vers le succès, c’est-à-dire l’obtention de la licence de droit.

5. Entrainez-vous dans les conditions réelles de l’examen

Si je pouvais revenir dans le passé et parler au « moi » d’il y a une dizaine d’années, je lui dirais : « entraine-toi dans les conditions réelles de l’examen, et essaye de comprendre tes erreurs avec un professeur pour t’améliorer, abruti ! ».

Si je peux vous aider à ne pas être aussi bête que je l’ai été au début de mes études supérieures…

Enfin, ne vous mettez pas la pression, le but n’est pas de devenir le nouveau major de promo de votre Fac de droit… mais simplement d’obtenir la moyenne dans toutes les matières.

10 erreurs fréquentes à corriger pour les rattrapages

Voici la liste des erreurs que je rencontre le plus fréquemment avec nos étudiants.

1 – Orthographe / syntaxe

Les fautes d’orthographe peuvent vous faire perdre entre 1 et 3 points environ selon les différents correcteurs (et selon votre nombre de fautes). Beaucoup d’étudiants ne valident pas leurs matières à 0,5 point près. Faites attention à votre orthographe !

2 – Manque de précision dans l’utilisation des termes

Certains étudiants avec qui je travaille sont parfois convaincus de bien connaître leur cours. Mais lorsque je les interroge, leurs explications manquent de précisions. Or le manque de précision en droit conduit souvent à des informations erronées. Exemple : dire que « l’abus de droit de propriété est une faute » n’est pas exact. L’abus de droit de propriété est un cas de responsabilité civile fondé sur l’article 1240 du Code civil qui nécessite la preuve d’une faute constituée par une intention de nuire, un dommage et un lien de causalité entre la faute et le dommage.

Le meilleur moyen pour progresser sur ce point et de vous faire réciter après avoir appris votre cours ou de demander à un proche de vous faire réciter (ça évite d’être dans le déni 😅).

3 – Ne pas se renseigner sur les sujets déjà tombés

Ne faites pas comme ces étudiants qui, par flemme, commencent à réviser sans plan ni organisation. Vous devez toujours aller voir les annales des années précédentes pour vous faire une idée des sujets qui peuvent tomber.

Dans beaucoup d’universités, il y a des professeurs qui remettent fréquemment les mêmes sujets. Vous pourrez donc privilégier certains points de cours si vous manquez de temps.

4 – Ne pas voir d’annales corrigées avant le partiel

Vous devez vous entrainer et consulter des annales corrigées avant votre partiel. Si vous ne savez pas où en trouver, inscrivez-vous à l’Académie !

5 – Non-respect de la méthodologie

Je vois trop d’étudiants dans le déni qui pensent maîtriser la méthodologie juridique alors que ce n’est pas le cas.

Dans tous les exercices juridiques, il y a des étapes obligatoires. Par exemple en dissertation il y a 5 parties dans l’introduction : accroche, définitions des termes du sujet, contexte, problématique, annonce de plan… Si vous ouliez l’annonce de plan, vous perdrez des points.

Vérifiez vos anciennes copies et assurez-vous de n’avoir oublié aucune étape.

6 – Impasse

Il vaut mieux réviser sans impasse une matière que deux matières avec des impasses.

Si vous manquez de temps, vous devez évidemment prioriser les thèmes du cours qui ont le plus de chances de tomber.

7 – Ne pas se remettre en question

On peut parfois rater ses partiels en partie à cause du manque de chances (ça arrive), mais évite de remettre la faute sur le manque de chance, car cette attitude peut vous déresponsabiliser et vous empêcher de corriger vos erreurs.

Lorsqu’un étudiant échoue, il y a TOUJOURS des points à corriger pour s’améliorer.

8 – Le manque de travail

Pour réussir ses rattrapages, il faut beaucoup de volonté, car vous allez devoir travailler pendant la période estivale. On ne va pas se mentir, si vous voulez réussir, vous allez devoir travailler sérieusement !

9 – Le manque d’organisation

Dans ce guide, nous vous avons donné une méthode en plusieurs étapes pour vous organiser. Suivez à la lettre ces étapes rigoureusement pour être organisé !

FAQ (et réponses) sur les rattrapages

Les sujets de rattrapages sont-ils plus difficiles ? 

Tout dépend de ton université. Tu dois regarder les annales des années précédentes de la matière concernée pour vous faire un avis. D’après mon expérience d’enseignant, les sujets ne sont pas nécessairement plus difficiles, mais les professeurs aiment bien changer le type d’exercice (exemple : interroger les étudiants sur un commentaire d’arrêt à la deuxième session à la place d’un cas pratique pour la première session). Dans ce cas, la session de rattrapages peut s’avérer un peu plus difficile, car il faut s’entrainer à réaliser un autre type d’exercice.

Passer par les rattrapages, est-ce pénalisant pour les dossiers en vue de la sélection aux Masters ?

De manière générale : NON. Passer par la case « session de rattrapage » en première année ou en deuxième année de droit n’empêche pas d’intégrer un master sélectif (j’en suis la preuve). Toutefois, être aux rattrapages en troisième année de droit peut s'avérer un peu plus problématique, car cela signifie que vous n’avez pas eu de bonnes notes lors de la première session (or la sélection se fait justement en troisième année de licence pour les masters).

Comment s’organiser pour les rattrapages ? 

Je t’invite à (re)lire l’article ci-dessus !

Les étudiants sont-ils interrogés sur les mêmes notions de cours que lors de la première session ? 

Tout dépend de ton université. Tu dois regarder les annales des années précédentes de la matière concernée pour vous faire un avis. D’après mon expérience d’enseignant, les étudiants sont toujours interrogés sur une notion de cours qui figure au programme, mais le professeur n’interroge pas nécessairement l’étudiant sur le même chapitre ou le même thème (il ne faut donc pas faire d’impasse).

Est-ce une bonne idée de négliger les notions de cours qui sont déjà tombées lors de la première session ?

NON. Faire des impasses est le meilleur moyen de rater ta deuxième session. En revanche, tu peux « hiérarchiser » en apprenant davantage les sujets qui, au regard des annales des autres années, te semblent avoir le plus de chance de tomber.

A-t-on un temps de préparation pour les rattrapages ? 

Encore une fois, tout dépend de ton université. Il y aura toujours un temps de préparation entre le dernier examen de la première session et le premier examen de la session de rattrapage. Mais peu d’étudiants auront la motivation pour commencer à réviser sans avoir ses résultats de la première session. En revanche, entre le moment de l’annonce des résultats de la première session et le début des examens de la session de rattrapages, le délai peut être bref.

Est-ce des oraux ou des écrits pour les rattrapages ? 

Généralement la nature de l’épreuve ne change pas (exemple : si le partiel de la première session était un examen écrit, tu auras encore un examen écrit lors de la session de rattrapage). Encore une fois, je te conseille toutefois de te renseigner, car les modalités peuvent varier selon les universités.

Ma fac ne donne aucune information sur les rattrapages, comment faire ? 

Contacte les associations étudiantes, pose des questions aux étudiants inscrits dans l’année supérieure, fouille les forums, les groupes Facebook, Télégram, What’s app, Discord… 

Tu trouveras nécessairement des informations.  

Faut-il déjà commencer à réviser avant l’annonce des résultats ? 

Si tu es certain d’avoir raté les examens du second semestre ou que tu n’as pas validé les blocs du premier semestre : OUI. Tu gagneras sûrement plusieurs semaines de révision, ce qui est considérable. Ton année peut se jouer sur quelques jours de révision en plus ou en moins !

C’est tout pour cet article sur les rattrapages en fac de droit, j’espère qu’il vous a plu ! Si c’est le cas, n’hésitez pas à me le dire en commentaires.

Et surtout, un énorme M….. à vous !

Raphaël

FAQ Rattrapages en fac de droit en vidéo

Rattrapages : guide complet en vidéo


Une plateforme en ligne avec tout pour réussir tes partiels.

Cours vidéos, fiches de révision, annales corrigées, QCM... Pour les étudiants en droit en L1, L2, L3 ou capacité en droit.

Découvrez nos autres articles dans la catégorie 

Les études de droit

Stage en droit : la lettre de motivation PARFAITE (conseils, modèle)

[Veille juridique] TOP des ressources d’actualité juridique

Calendrier des procès à venir 2024

Ajoutez un commentaire

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je vous remercie pour cet article je le trouve très intéressant et à beaucoup de bon conseil
    Effectivement je passe le rattrapage la semaine prochaine, ce qui me manque c’est surtout suivre le planning de revision ….

  2. Bonjour, un grand merciiii vos conseils vont droit au cœur, beaucoup de motivation pour mes rattrapages, j'avais besoin de conseil

  3. Bonjour Je viens vers vous car ma petite fille vient d'obtenir ses résultats et elle 9.60 donc rattrapage!! comment cela se passe pour rattraper 0.40 points??? je ne comprends pas qu'il n'y ait pas de prise en compte de l'assiduité de l'élève, vous me direz pour le nombre d'étudiants présents certainement pas facile à faire!! mais que me conseillez vous pour elle car elle est en pleurs!!!j'ai lu vos méthodes et c'est top mais comment la remotiver!!!merci de votre aide

  4. R. BRIGUET-LAMARRE, Avocat de formation et chargé d'enseignement, diplômé de l'université Paris II. dit :

    Bonjour, si elle a eu 9.60 c’est qu’elle a largement le niveau pour réussir (ce n’est pas mauvais pour la fac). Il fait qu’elle fasse d’abord le bilan pour voir combien de matières elle doit repasser pour estimer la charge de travail.

  5. Bonjour
    Ma fille doit rattraper 46 points pour valider son année en L1 droit.
    Pouvez-vous m'expliquer comment se passe le rattrapage , est ce les points au dessus de la moyenne qui comptent , ou la différence entre les 2 partiels ?
    Merci pour votre réponse

  6. Bonjour, malheureusement je ne peux pas vous renseigner la dessus car les systèmes de notation varient d’une université à l’autre.

  7. MERCI J’AI PRIS LE TEMPS DE LIRE ET DE FAIRE UNE REMISE EN CAUSE JUSTE A UNE SEMAINE DE MES PARTIELS A L’ORAL. J’ESPERE UTILISER LE TEMPS RESTANT POUR FAIRE MON POSSIBLE. MERCI INFINIMENT

  8. Bonsoir à vous. Merci beaucoup pour ce contenu qui m'aide beaucoup en vue de mes révisions pour les rattrapages (j'ai 04 matière à rattraper dont une dominante: droit des contrats). Je n'ai qu'une semaine pour réviser, et la question que je voulais vous poser est comment pourrais réviser avec efficacité et technique ma matière dominante ? Je pensais surtout à réviser les différentes thèmes vue en TD, mais je ne sais pas comment m'y prendre concrètement et pratiquement sans perdre de temps sur les détails. Vos conseils m'aiderait beaucoup sur ce point. En attente de votre réponse, merci🙃

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Ce texte est protégé par le droit d'auteur :)

>