Comment réussir sa première année de droit ? Explications et conseils

Les études de droit > Comment réussir sa première année de droit ? Explications et conseils

Les statistiques sur les études de droit sont douloureuses : moins d'un étudiant en droit sur deux obtient sa licence (48% exactement). 

Si vous lisez ces quelques lignes, c'est certainement que vous souhaitez faire partie du bon côté des statistiques et c'est tout à votre honneur 😜

Concrètement, vous allez devoir identifier les difficultés que vous pourrez rencontrer en première année de droit et mettre en place des actions concrètes pour y faire face si vous souhaitez réussir vos études de droit !

Restez accrochés, car vous allez découvrir dans cet article tout ce dont vous avez besoin pour cartonner vos partiels et décrocher votre diplôme !

Perdu dans vos révisions ?

Réussissez vos examens avec les Fiches de révision de Aideauxtd.com

Principales difficultés en première année de droit

Première difficulté en première année de droit : le manque d’encadrement

À la fac de droit, c’est un fait : vous êtes moins encadrés qu’au lycée. Si vous souhaitez rester dans votre lit et ne pas vous rendre aux cours magistraux, c'est votre droit (sans mauvais jeu de mot...) ! 

Ceux et celles qui se sentaient étouffés par l’organisation du lycée apprécieront cette liberté, à condition de trouver la motivation pour réussir à travailler par soi-même. À l’inverse, si vous avez besoin d’être encadré pour vous forcer à réviser, vous allez devoir vous motiver à travailler par vous-même.

Deuxième difficulté en première année de droit : la charge de travail 

Le nombre d’heures de cours varie en fonction des universités. 

Par exemple, pour l’université Paris II, il faut compter environ 519 heures de cours à l’année. Il faudra compter 511h de cours pour la L1 de droit à Nanterre et environ 470 heures pour la L1 à l’Université d’Evry.

Mais globalement, il y a chaque semaine entre 3 heures et 4 heures 30 pour les travaux dirigés, entre 6 heures et 9 heures de cours pour les matières fondamentales et entre 9 heures et 12 heures pour les matières complémentaires.

En bref, un emploi du temps plutôt chargé, même pour la première année de droit, si on compte le temps que nécessite la préparation des exercices à faire en travaux dirigés !

Troisième difficulté en première année de droit : l’apprentissage de nouvelles matières juridiques

Concernant les matières fondamentales, vous allez étudier :

  • Au premier semestre : l’introduction au droit et le droit constitutionnel ;
  • Au second semestre : le droit des personnes et/ou le droit des biens et le droit de la famille et le droit constitutionnel (l’étude de cette dernière matière nécessite deux semestres).

Concernant les matières complémentaires, vous aurez toujours entre 3 et 5 matières à apprendre, par semestre, en plus des deux matières fondamentales, qui peuvent être, selon les universités : 

  • Introduction historique au droit ;
  • Institutions judiciaires, institutions administratives ;
  • Problèmes économiques contemporains ;
  • Relations internationales ;
  • Science politique ;
  • Histoire du droit et des institutions ...

Quatrième difficulté en première année de droit : la maitrise de la méthodologie juridique

La méthodologie est certainement ce qui pose la plus grande difficulté auprès des étudiants en droit !

Chaque semestre, vous aurez environ 10 séances de « Travaux dirigés » au cours desquelles un « chargé d’enseignement » corrige les exercices juridiques que vous avez à réaliser chaque semaine.

Les exercices juridiques à réaliser chaque semaine pour accompagner l’étude d’une matière fondamentale sont pour l’essentiel :

  • L’analyse et le résumé de documents juridiques (de la « doctrine ») ;
  • La réalisation de Fiches d’arrêt ;
  • La réalisation de Commentaires d’arrêt ;
  • La réalisation de Cas pratiques ;
  • La réalisation de Dissertations.

L’objectif est, avec l’apprentissage d’une matière fondamentale, de vous faire apprendre la méthodologie juridique.

Pour chaque matière fondamentale, vous serez évalué en milieu de semestre avec un examen ("un galop d'essai") et en fin de semestre ("un partiel") pendant lequel vous devrez réaliser un des exercices juridiques mentionnés ci-dessus pendant une durée 2 heures ou 3 heures selon votre université.

Cliquez-ici pour découvrir 10 conseils pour réussir ses galops d'essai en Fac de droit

5 conseils pour réussir sa première année de droit

Premier conseil : Déterminer pourquoi vous faites du droit

Êtes-vous capable de répondre à la question : pourquoi je fais du droit ?

Si vous n'avez pas de réponse précise ("Je veux être avocat", "Je souhaite gagner beaucoup d'argent"...) ou que la réponse à cette question est « pour faire plaisir à Papa et Maman »,  vous devez impérativement trouver une réelle motivation.

À défaut, vous aurez beaucoup de mal à vous motiver pour travailler régulièrement. 

Deuxième conseil : Travailler un peu tous les jours

Si vous devez retenir et appliquer une seul conseil pour réussir votre première année de droit, c'est celui-ci ! Les études de droit ne sont pas difficiles, à condition de travailler régulièrement. C’est-à-dire un petit peu TOUS les jours.

Le problème en fac de droit est que si vous ne travaillez pas une seule semaine vous prenez du retard que vous aurez beaucoup de mal à rattraper. Vous souhaitez réussir ? Préparez TOUS vos TD et travaillez régulièrement. La méthode qui consiste à tout apprendre au dernier moment ne fonctionne malheureusement pas à l’université.

Troisième conseil : Planifier ses séances de révision

Procurez-vous dès la rentrée un ou des calendriers pour y inscrire votre emploi du temps, soit sous forme papier (ce que je conseille) soit au format numérique, sur Excel ou Notion par exemple.

« Pourquoi ?… » se demandent les plus curieux d’entre vous.

Vous devez visualiser le chemin et les différentes étapes qui vous conduiront au point d’arrivée final, c’est-à-dire l'obtention de votre Licence de droit. 

La tenue d’un calendrier vous permettra d’avoir une vision d’ensemble de la gestion de votre  temps et éviter de vous sentir dépassé.

Vous devez remplir ce planning avec :

  • Les phases de révision et/ou de fichage si vous n’avez pas de fiches ;
  • Les phases d’entrainement dans les conditions réelles de l’examen. Pour les matières fondamentales, l’idéal est de réaliser au moins deux entrainements dans les conditions réelles de l’examen et d’obtenir une correction pour comprendre vos erreurs.

Vous devez respecter deux règles importantes.

D’abord, ce planning doit être affiché à un endroit visible lorsque vous travaillez.

Ensuite, ne surestimez pas votre capacité à travailler ! Vous aurez nécessairement des évènements imprévus et des envies de repos pendant les vacances, le but n’est pas de travailler comme un fou furieux, mais simplement d’en faire un petit peu chaque jour.

Rien ne sert de courir, il faut partir à point comme disait l’autre dans sa fable ! On y revient, soyez régulier.

Quatrième conseil : Choisir un support de révision adapté

D’après mon expérience d’ancien étudiant et de chargé d’enseignement, vous avez trois possibilités d’apprendre vos cours.

La première possibilité est de réviser sans faire de fiches directement sur vos cours magistraux ou sur vos manuels de plusieurs centaines de pages. Le but est d’utiliser sa mémoire en lisant leur cours plusieurs fois à échéances régulières.

Je déconseille cette méthode aux étudiants qui ne sont pas réguliers ou qui n’ont pas une excellente mémoire.

La deuxième possibilité est de ficher vous-mêmes vos cours ce qui vous permet, dans une certaine mesure, de mieux comprendre la matière. Toutefois, à supposer que vous ayez le temps de tout ficher, les étudiants commettent trop souvent l’erreur de mal ficher leurs cours (éléments importants non retranscrits, fiches trop courtes ou trop longues…).

Enfin, la troisième possibilité, que je conseille, est de vous procurer des fiches de révisions fiables que vous complétez le cas échéant par certains éléments de votre cours magistral.

L’avantage de cette technique pour les étudiants ayant tendance à apprendre lentement est que vous gagnez un temps considérable. Vous pouvez utiliser ce temps gagné pour apprendre le cours et faire des entrainements en vue des partiels de rattrapage.

Mais attention, ces fiches doivent remplir plusieurs critères :

  • Elles doivent être concises ;
  • Elles doivent être claires et lisibles pour faciliter la mémorisation ;
  • Elles doivent mettre l’accent sur les thèmes importants et ne surtout pas détailler les thèmes moins importants ;
  • Elles doivent être fiables. Vous devez impérativement vous renseigner sur l’auteur des Fiches et sur ses diplômes : est-il avocat, maître de conférences, professeur ?

Vous pouvez retrouver mes fiches de révision en cliquant ici (le sommaire de chaque matière et un extrait des fiches sont disponibles sur chaque page de présentation).

Cinquième conseil : entrainez-vous dans les conditions réelles d’examens

Si je pouvais revenir dans le passé et parler au « moi » d’il y a une dizaine d’années, je lui dirais : « entraine-toi dans les conditions réelles de l’examen, et essaye de comprendre tes erreurs avec un professeur pour t’améliorer, abruti ! ».

C’est primordial de vous entrainer dans les conditions réelles d’examens pour connaître vos erreurs et surtout pour ne plus les refaire. Il y a quelques règles à respecter pour vous entrainer efficacement :

Premièrement, relisez la méthodologie juridique de l’exercice sur lequel vous allez vous entrainer (dissertation, commentaire d’arrêt, fiche d’arrêt, cas pratique…).

Deuxièmement, entrainez-vous en conditions réelles d’examen afin de connaître vos lacunes. S’entrainer dans les mêmes conditions d’examen, cela signifie dans le même temps imparti (durée) et le même espace-temps réparti (en une fois), avec le même matériel (mêmes Codes, mêmes stylos...).

Troisièmement, il va falloir que vous obteniez une correction détaillée :

  • D’abord, vous pouvez tenir compte des erreurs que vous pouvez repérer vous-même. Par exemple, si vous dépassez systématiquement le temps requis pour rédiger l’examen, cela signifie qu’il va falloir se pencher sur des méthodes pour mieux gérer votre temps.
  • Ensuite, il faut identifier quels sont vos problèmes au niveau du fond. C’est normalement le rôle du chargé de TD de vous faire comprendre cela. N’hésitez pas à aller poser des questions sur la plateforme de vos cours en ligne, ou à défaut sur des forums étudiants. L’autre solution (plus couteuse) est de prendre quelques cours particuliers ou de demander des corrections de copies pour comprendre ce qui peut être amélioré.

Quatrièmement : prendre conscience de vos erreurs et rechercher des solutions en conséquence.

Une fois que vous avez identifié vos points faibles et les solutions à mettre en place, testez-les sur une prochaine épreuve ! Normalement, au bout de 3 ou 4 épreuves vous aurez réglé toutes vos lacunes et vous verrez vos notes augmenter considérablement. 

Enfin, ne vous mettez pas la pression, le but n’est pas de devenir le nouveau major de promo de votre Fac de droit… mais simplement d’obtenir la moyenne dans toutes les matières.

 

3 qualités pour réussir sa première année de droit


Voici à mon sens les principales qualités dont vous devrez faire preuve pour faire partie de ces 48% d’étudiants qui réussissent :


Autonomie 👨‍🎓

À la fac de droit, vous pouvez décider de ne pas vous rendre aux cours magistraux et vous êtes responsables du travail à faire pour les travaux dirigés. Si vous ne faites pas votre travail, vous n’aurez aucune « réprimande » de la part de vos chargés de travaux dirigés, mais simplement un 0 sur 20 !


Motivation 👊

Vous allez parfois vous sentir seul, voire dépassé par la quantité de connaissances à assimiler. Les devoirs à rendre demandent un travail sérieux qu’il est impossible de faire « à la va vite ».


Rigueur 📏

Les études de droit nécessitent un travail régulier. La clef pour réussir est une bonne organisation. Vous allez devoir ficher vos cours au fur et à mesure et les apprendre régulièrement, au risque de vous sentir totalement dépassé à l’approche des partiels.

Bonus : la vidéo du Live Aideaux TD / Legislanne sur les difficultés en première année de droit

Retrouvez EN LIVE 🔥 :

  • Raphael Briguet-Lamarre, fondateur du site aideauxtd.com, ex avocat et chargé d'enseignement à l'Université
  • Anne-Béatrice Aristil : juriste en droit public, fondatrice du site legislanne.com et bénévole chez Juriste d'avenir.
  • Rebecca De la Torre : avocate en droit social, fondatrice du site juri-dico.fr

Organisation, préparation des TD, méthodologie, mémorisation des arrêts et de la jurisprudence, révision pour les galops d'essai... toutes les problématiques seront abordées.

Et si vous voulez cartonner votre première année de droit, inscrivez-vous à la formation Réussir ses études de droit (la méthode pas à pas) !

C’est tout pour cet article, j’espère qu’il vous a plu ! Si c’est le cas, n’hésitez pas à me le dire en commentaires.