Si vous lisez cet article, c’est que vous avez probablement eu l’audace (comme environ 40 000 autres braves étudiants) de vous inscrire en fac de droit, félicitations ! Nombreux sont les étudiants qui, avant de débuter leurs études de droit, s’interrogent sur le niveau de difficulté de la première année de droit.

Sachez d’abord qu’il est tout à fait normal et même très pertinent de se questionner à ce propos. En lisant ces quelques lignes, vous faites déjà preuve de curiosité et prenez de l’avance sur le reste des étudiants. 

Restez accrochés car vous allez découvrir dans cet article tout ce dont vous avez besoin pour réussir votre première année de droit !

C’est parti !

Le programme de la première année de droit

Alors qu’au lycée on raisonne en termes de « trimestres », à l’université on divise l’année en deux « semestres ».

À la fin de chaque semestre, les étudiants en droit sont évalués sur un certain nombre de matières.

Certaines matières sont dites « fondamentales » ou « avec travaux dirigés » (« matières à TD ») et d’autres sont dites « complémentaires » ou « sans TD ».

Vous parlerez bientôt comme un véritable étudiant en droit, en expliquant à vos collègues que vous avez une « fonda » ou une « complé » à réviser !

Les matières fondamentales

Pour l’étude d’une matière fondamentale, vous avez :

  • Plusieurs dizaines d’heures de cours de droit (cours magistraux en amphithéâtre) avec un maître de conférence ou un professeur en charge de la matière fondamentale ;

  • 10 séances de « Travaux dirigés » au cours desquelles un « chargé d’enseignement » corrige les exercices juridiques que vous avez à réaliser chaque semaine.

Les exercices juridiques à réaliser chaque semaine pour accompagner l’étude d’une matière fondamentale sont pour l’essentiel :

  • l’analyse et le résumé de documents juridiques (de la « doctrine ») ;
  • la réalisation de Fiches d’arrêt ;
  • la réalisation de Commentaires d’arrêt ;
  • la réalisation de Cas pratiques ;
  • la réalisation de Dissertations.

L’objectif est, avec l’apprentissage d’une matière fondamentale, de vous faire apprendre la méthodologie juridique.

Quelles sont les matières fondamentales étudiées en première année de droit ?

Les matières fondamentales sont, sauf exceptions, au première semestre, l’introduction au droit et le droit constitutionnel et, au second semestre, le droit des personnes et/ou le droit des biens et le droit de la famille et le droit constitutionnel (l’étude de cette dernière matière nécessite deux semestres).

Quels sont les types d’examens sur lesquels vous allez être évalués pour les matières fondamentales ?

Vous avez en principe un premier examen (un « galop d’essai ») en milieu de semestre et un autre examen (un « partiel ») en fin de semestre pendant lequel vous devrez réaliser un des exercices juridiques mentionnés ci-dessus pendant une durée 2 heures ou 3 heures selon votre université.

Les matières complémentaires

Pour l’étude d’une matière complémentaire, vous avez simplement plusieurs dizaines d’heures de cours magistraux (en amphithéâtre) avec un maître de conférence ou un professeur en charge de la matière complémentaire, sans travaux dirigés.

L’objectif est, avec l’apprentissage d’une matière complémentaire, de vous donner une vision plus globale du Droit. 

Quelles sont les matières complémentaires étudiées en première année de droit ?

Il y a parfois des différences entre les différentes universités. Mais vous aurez toujours entre 3 et 5 matières complémentaires à apprendre, par semestre, en plus des deux matières fondamentales.

Vous devrez parfois choisir vous-même une matière complémentaire. Ci-dessous, je prends l’exemple du programme de première année de l’université Panthéon Assas Paris II.

Au premier semestre :

  • Introduction historique au droit (36h)
  • Institutions judiciaires, institutions administratives (36h)
  • Problèmes économiques contemporains (36h)

Au deuxième semestre

  • Relations internationales (36h)
  • Science politique (36h)
  • Histoire du droit et des institutions (36h)

L’étudiant doit ensuite choisir une des matières suivantes :

  • Économie Politique (36h)
  • History of the common law (36h) (en anglais)
  • Histoire du droit des personnes et des biens (36h)
  • Introduction aux médias et au journalisme (36h)

Enfin, ce n’est pas terminé, vous avez également plusieurs heures de cours en anglais et, si vous le souhaitez, vous pouvez choisir de suivre une matière « facultative » (pour gagner des points « bonus ») qui sera généralement l’étude d’une autre langue (comme l’espagnol ou l’italien) ou la pratique d’une activité sportive.

Quels sont les types d’examens sur lesquels vous allez être évalués pour les matières complémentaires ?

Les examens relatifs aux matières complémentaires consistent généralement dans la simple restitution de connaissances de cours. Vous aurez plusieurs questions de cours auxquelles vous devrez répondre.

Venons-en à ce qui vous intéresse. Combien d’heures de cours en première année de droit ?…

L’emploi du temps type d’un étudiant en première année de droit

Pour l’université Paris II, vous avez par exemple environ 519 heures de cours à l’année. Le nombre d’heures peut être bien inférieur dans d’autres université.

Concrètement, vous aurez donc chaque semaine entre 3 heures et 4 heures 30 consacrées aux travaux dirigés, entre 6 heures et 9 heures de cours consacrées aux matières fondamentales et entre 9 heures et 12 heures de cours consacrées aux matières complémentaires.

En bref, un emploi du temps plutôt chargé, même pour la première année de droit, si on compte le temps que nécessite la préparation des exercices à faire en travaux dirigés !

Les principales difficultés rencontrées en première année de droit

Les études de droit sont-elles difficiles ?

D’après les statistiques, les étudiants de droit ou sciences politiques ne sont que 42% à passer en deuxième année de droit. Que deviennent les autres ? Ils sont 34% à redoubler leur première année de droit, 21% à quitter les effectifs universitaires et 2% à se réoriententer vers une autre discipline.

Finalement, 48 % des étudiants en droit obtiennent une licence en 3 ou 4 ans (4 ans pour ceux qui redouble une fois). Ce qui signifie que vous avez environ une chance sur deux d’obtenir votre licence en droit au moment de votre inscription.

Si l’on compte, dans les 52% de personnes qui n’obtiendront pas leur licence en droit, tous les étudiants qui abandonnent volontairement en première ou en deuxième année se rendant compte qu’ils ont embrassé une voie qui ne leur plait pas, les statistiques ne jouent pas en votre défaveur contrairement à ce qu’on entend parfois.

Toutefois, voici les principales difficultés rencontrées en première année de droit :

Première difficulté : La différence de rythme avec le lycée

À la fac de droit vous serez moins encadrés qu’au lycée. Vous pouvez décider de ne pas vous rendre aux cours magistraux et vous êtes responsables du travail à faire pour les travaux dirigés. Si vous ne faites pas votre travail vous n’aurez aucune « réprimande » de la part de vos chargés de travaux dirigés mais simplement un 0 sur 20 !

Ceux et celles qui se sentaient étouffés par l’organisation du lycée apprécieront cette liberté (à condition de réussir à travailler par soi-même). À l’inverse, ceux et celles qui ont besoin d’un cadre pour se forcer à réviser vont devoir se motiver à travailler par eux-mêmes.

Deuxième difficulté : La charge de travail

La charge de travail en première année de droit est plus importante que ce que vous avez connu au lycée. Chaque semaine la préparation des travaux dirigés vous prendra plusieurs heures de travail.

Il s’agit de la plus grande difficulté rencontrée par les étudiants en droit : sans travail régulier, vous ne pouvez pas réussir la première année de droit. Il s’agit d’une grande différence avec le lycée puisque, vous en conviendrez, il est possible d’obtenir son baccalauréat sans travail régulier. 

Troisième difficulté : Le coût de l’université

Nous avons la chance de vivre et d’étudier dans un pays dans lequel le coût des études de droit est très faible. Si vous êtes boursier, vous ne paierez même pas les droits d’inscription à l’université.

En revanche, les études de droit nécessitent diverses dépenses obligatoires : paiement d’un loyer si vous ne vivez pas chez vos parents, achat de codes si vous n’arrivez pas à en louer, achat de manuels juridiques… Certains étudiants sont donc obligés de cumuler un job étudiant avec la fac de droit.

Évidemment, il est plus difficile de réussir sa première année de droit quand on consacre plusieurs heures par semaine à un autre travail. Toutefois, rassurez-vous, de nombreux étudiants cumulant job étudiant et études de droit valident leur première année de droit. Vous devrez simplement faire preuve de plus de rigueur dans votre organisation.

Alors… comment réussir sa première année de droit ?

Voici les 3 conseils que je considère être les plus importants pour réussir sereinement votre première année de droit et peut-être même obtenir plus de 14 de moyenne.

1er conseil : Préparer sa rentrée en droit

Vous pouvez dès à présent préparer votre rentrée à l’université. Si vous lisez ces lignes c’est déjà ce que vous faites et c’est très bien. Continuez la chasse aux informations pour TOUT savoir avant de débuter votre année. 

Vous pouvez prendre de l’avance et commencer à découvrir la méthodologie juridique en vous formant par exemple sur la méthode de la Fiche d’arrêt.

2ème conseil : Trouver une motivation pour faire du droit

Posez-vous la question : pourquoi faites-vous du droit ? Si la réponse à cette question est « pour faire plaisir à Papa et Maman » vous devez impérativement trouver une réelle motivation. À défaut, vous aurez beaucoup de mal à travailler régulièrement.

3ème conseil : Prendre l’habitude de travailler régulièrement

Ce conseil est le plus important. Je suis convaincu que les études de droit ne sont pas difficiles à condition de travailler régulièrement. C’est-à-dire un peu TOUS les jours.

Le problème en fac de droit est que si vous ne travaillez pas une seule semaine vous prenez du retard que vous aurez beaucoup de mal à rattraper. Vous souhaitez réussir ? Préparer TOUS vos TD et travaillez régulièrement. La méthode qui consiste à tout apprendre au dernier moment ne fonctionne malheureusement pas à l’université.

Suivez ces conseils et je vous garantis que vous éviterez de passer par la case « rattrapage » !

Résumons tout ce que nous venons d’évoquer :

  • Le programme de la première année de droit est constitué de matières dites fondamentales (avec travaux dirigés) et de matières dites complémentaires.
  • En première année de droit, vous avez moins d’heures de cours qu’au lycée mais la charge de travail est plus importante en raison des travaux dirigés que vous devez préparer chaque semaine.
  • Les principales difficultés rencontrées en première année de droit résident dans la charge de travail, la plus grande liberté accordée aux étudiants et la nécessité de cumuler, pour certains, un job étudiant avec les études de droit.
  • Enfin, les 3 principaux conseils que je donnerais à un étudiant en première année de droit sont : 1. Prépare ta rentrée. 2. Trouve-toi une réelle motivation sur le long terme. 3. Prends l’habitude de travailler régulièrement.


[1] Source : MESRI-SIES / Système d’information SISE.

Hidden Content

Perdu dans vos révisions ?

Réussissez vos examens avec les Fiches de révision de Aideauxtd.com

Perdu dans vos révisions ?

Réussissez vos examens avec les Fiches de révision de Aideauxtd.com

Poursuivez votre lecture avec les articles suivants :

Lire plus
Réussir les rattrapages en Fac de droit : 6 étapes efficaces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}